Accueillir les pollinisateurs chez soi ? C'est pas si compliqué !
Il suffit de leur offrir le gite et le couvert ! Et nous vous expliquons comment faire !

                                   

Leur offrir le gîte ? Aussi facile à dire qu'à faire.

Pour accueillir les pollinisateurs chez vous, il vous faut aménager des lieux de nidification et de ponte. Pour cela, les hôtels à insectes sont une partie de la clé. Quelques morceaux de bois, un peu d’outillage, et c’est parti !

Une bûche percée de quelques galeries de 4 à 12 mm de diamètre et d’une dizaine de centimètres de long, ou encore un fagot de tiges creuses (bambou, berce commune, etc.) ou à moelle (sureaux, etc.) suffiront bien souvent pour accentuer la présence d’abeilles sauvages dans votre jardin. Un diamètre de 8 mm attirera les osmies, facilement reconnaissables avec leur derrière roux.

     fagot   fagot de tiges    buche

Conserver des espaces plus naturels, dans lesquels la nature peut se développer, est également très important. Un tas de bois, un talus de terre ou de sable, ou encore des talus empierrés ainsi que des espaces verts que l’on ne tond pas peuvent déjà offrir de très beaux gîtes aux pollinisateurs, mais également à une multitudes d'insectes utiles.

Vous souhaitez une construction plus élaborée ? Les PDF ci-dessous vous montrent la marche à suivre.

Faites attention, par contre, à éviter les constructions trop importantes, qui attireraient également les prédateurs des pollinisateurs, et desserviraient votre but. Il est fortement déconseillé de faire des hôtels à insectes de plus de 1 m².

Privilégiez plutôt une multitude de petits emplacements dans lesquels les insectes pourront s’installer.

                                              hotel à insectes    hotel à insectes 2

 

Ne pas oublier le couvert !

Offrir un refuge aux pollinisateurs ne sert pas à grand chose si on ne leur offre pas également des ressources alimentaires à proximité.

Certaines plantes sont plus utiles et fournissent plus de ressources que d’autres pour les pollinisateurs. Elles sont appelées plantes mellifères. Les deux ressources principales recherchées sont la quantité de pollen et de nectar que la plante produit. Certaines produisent plus de nectar (qui sera transformé en miel par les abeilles), d’autres produisent plus de pollen (pour l’alimentation des larves), et certaines sont excellentes dans la production de ces deux ressources ! Si vous souhaitez attirer les pollinisateurs dans vos jardins, renseignez-vous pour obtenir des plantes mellifères ! La phacélie, le saule marsault ou encore le marronnier sont d’excellents exemples ! Mais la meilleure idée ne serait-elle pas de laisser des espaces naturels où apparaîtront naturellement des plantes adaptées ?

Pour vous aider, voici un document contenant la marche à suivre pour mettre en place une prairie fleurie. 
Vous n'avez pas suffisamment de place ? Essayer la balconnière. 

                                                                prairie Fleurie  balconiere

SAPOLL a également réalisé d'autres fiches techniques (spirale aromatique, massifs monofloraux, abreuvoir, etc.) que vous pouvez trouver sur leur site web : http://sapoll.eu/

 

Le 23 mars 2018 est paru dans " Le journal des enfants " un dossier de 4 pages afin d'expliquer aux
enfants ce que sont les pollinisateurs et leurs fonctions.

JDE